Home

Entreprises qui nous ont choisis

Privacy Officer et Privacy Consultant
Schéma CDP selon ISO/IEC 17024:2012
European Privacy Auditor
Système de certification ISDP©10003 selon ISO/IEC 17065:2012
Auditor
Selon la norme UNI 11697:2017
Lead Auditor ISO/IEC 27001:2022
Selon la norme ISO/IEC 17024:2012
Délégué à la Protection des données
Selon la norme ISO/IEC 17024:2012
Anti-Bribery Lead Auditor Expert
Selon la norme ISO/IEC 17024:2012
ICT Security Manager
Selon la norme UNI 11506:2017
IT Service Management (ITSM)
Selon la Fondation ITIL
Ethical Hacker (CEH)
Selon EC-Council
Network Defender (CND)
Selon EC-Council
Computer Hacking Forensics Investigator (CHFI)
Selon EC-Council
Penetration Testing Professional (CPENT)
Selon EC-Council

Qualifications professionnelles

Restez au courant de l'actualité mondiale!

Sélectionnez les thèmes qui vous intéressent:

News

Home / News
/
AUTORITÉ DE CONTRÔLE NORVÉGIENNE: Décision concernant les ordonnances de mise en liberté provisoire et les ordonnances de mise en liberté provisoire

AUTORITÉ DE CONTRÔLE NORVÉGIENNE: Décision concernant les ordonnances de mise en liberté provisoire et les ordonnances de mise en liberté provisoire

L’autorité norvégienne chargée de la protection des données demande à la direction de préparer un protocole d’élaboration et de présenter un contrôle interne et une documentation indiquant l’état d’avancement de la responsabilité du traitement dans l’ensemble de l’agence.

L’ordre fait partie d’une inspection planifiée et ouverte du service pénitentiel et de la liberté conditionnelle.

Le Service pénitentiel et de la liberté conditionnelle traite de nombreuses informations personnelles et parfois très sensibles concernant des détenus, des employés, des membres de leur famille et d’autres personnes enregistrées. Elle fixe des exigences strictes en matière de respect de la législation sur la protection de la vie privée.

Aucune vue d’ensemble satisfaisante du traitement total de la direction n’a été présentée et l’Autorité a maintenant adopté cet ordre.

Contrôle interne et protocole de traitement

L’ordre est divisé en trois parties. Dans le premier cas, le service pénitentiaire et de probation norvégien doit élaborer un protocole de traitement et le transmettre à l’Autorité norvégienne de protection des données dans les délais impartis. La deuxième partie de l’ordonnance prévoit que la direction doit présenter des documents de délégation qui révèlent que la responsabilité du traitement est déléguée au sein de l’agence. Enfin, la direction doit présenter le contrôle interne du respect de la législation sur la vie privée.

Le service pénitentiaire et de probation norvégien a une date d’expiration le 21 septembre 2021 pour se conformer à l’ordre. La décision peut faire l’objet d’un appel. La fin des plaintes est de trois semaines à compter de la réception de la lettre.

vedtak-om-palegg---brevkontroll-med-kriminalomsorgens-behandling-av-personopplysninger

SOURCE: AUTORITA’ PER LA PROTEZIONE DEI DATI DELLA NORVEGIA

Proposé pour vous

Recherche avancée